Heures travaillées

Notre collègue Etienne Lalé étudie l’impact de la COVID-19 sur le marché du travail au Canada. Le graphique présente la distribution des heures travaillées dans les entreprises de l’échantillon de base chaque semaine depuis la fin du mois de Février 2020. Les heures travaillées sont normalisées à 1 par rapport à la période de référence. Ainsi, pendant les trois premières semaines, les heures sont concentrées autour de 1, ce qui indique que les entreprises opèrent autour de leur niveau d’activité habituel – il y a des déviations à la hausse ou à la baisse par rapport à ce niveau habituel, et l’essentiel des heures travaillées est exactement au niveau habituel indiqué par la barre de l’histogramme en 1.

Durant la semaine du 15 Mars, la distribution se déplace vers la gauche. Dans les semaines suivantes, la distribution présente une concentration des entreprises dans lesquelles on enregistre exactement 0 heure travaillée. La réduction d’activité ne s’effectue donc pas, comme c’est parfois le cas durant un ralentissement économique, par un partage du temps de travail consistant à maintenir les salariés sur le lieu de travail en les employant à temps partiel. Au contraire, les heures totales travaillées diminuent parce que les salariés payés à l’heure ne se rendent plus sur le lieu de travail. Durant les dernières semaines, le léger recul de la proportion d’entreprises avec 0 heure travaillée témoigne de la réouverture partielle de l’économie.

Les détails sont disponibles ici (dernière mise à jour : 10 Octobre 2020)